Fonctionnement d’une Centrale Nucléaire

par | Juin 29, 2020

Fonctionnement d’une Centrale Nucléaire

Les réacteurs électronucléaires ont pour but de déclencher et de contrôler des réactions nucléaires de fission, et d’utiliser la chaleur qu’elles dégagent pour produire de l’électricité, via une turbine et un générateur. Une centrale nucléaire est ainsi constituée de deux parties :

  • Une partie non-nucléaire, avec notamment la salle des machines (qui contient principalement une ligne d’arbre comprenant les différents étages de la turbine à vapeur ainsi que l’alternateur et le condenseur). Dans cette partie conventionnelle, semblable à celle utilisée dans les centrales thermiques classiques (fonctionnant au gaz, charbon ou fioul), s’écoule un circuit d’eau, cette dernière étant d’abord évaporée (par absorption de la chaleur préalablement produite dans la zone nucléaire), puis elle entraîne une turbine (couplée à un générateur produisant ainsi l’électricité), et enfin condensée (échange avec un refroidisseur : rivière, mer, ou atmosphère via une tour aéroréfrigérante). C’est dans cette partie que l’énergie calorifique dégagée par la fission nucléaire est transformée en énergie mécanique (turbine) puis en énergie électrique (alternateur).
  • La zone nucléaire (dans le bâtiment réacteur), où ont lieu les réactions nucléaires, qui produisent la chaleur transférée au circuit d’eau utilisé pour la production d’électricité et qui vient d’être décrit.

 

Dans cette zone nucléaire, un “combustible” subit une réaction en chaîne, contrôlée, de fission nucléaire. La chaleur dégagée y est transportée grâce à un “fluide caloporteur“. La réaction est contrôlée par des absorbants neutroniques (bore, gadolinium, cadmium…) présents dans les barres de contrôle ou dans le fluide caloporteur.

En vidéo, le fonctionnement d’une centrale nucléaire.@EDF  Découvrez comment la chaleur dégagée par la fission d’atomes d’uranium permet la production d’énergie dans une centrale nucléaire.